Anthony Vincent - Everlong

Sorti en 1997 sur l'album The Colour and the Shape, Everlong est l'un des morceaux phares des Foo Fighters. Véritable tube, il a propulsé les Foo tout en haut des charts américains à sa sortie.

A la base Dave Grohl était dans un studio d'enregistrement de Seattle quand, entre deux prises, il a commencé à gratter un p'tit quelque chose  qui selon lui n'était ni plus ni moins qu'un plagiat de Schizophrenia de Sonic Youth. Là, il a regardé à gauche, personne, à droite, personne, bon ben alors autant le garder. Il a alors appelé ses potes pour en faire une vraie chanson. Pour les paroles il a fallu apparemment à Dave Grohl que 45 minutes pour les coucher sur le papier. Il faut dire qu'à l'époque Dave Grohl était quasiment sans abri, sans argent et en plein divorce avec sa femme Jennifer Youngblood. Et si on cumule peine de cœur et galères, on obtient forcément une chanson exceptionnelle.

Les paroles parlent d'une connexion. D'une connexion si forte entre deux êtres que quand ils chantent ensemble les harmonies s’emboîtent parfaitement. Everlong évoque le véritable amour, ce sentiment de timidité, mais d'excitation, comme la première fois pour quoi que ce soit. C'est un sentiment qui est si fort que vous voulez qu'il dure éternellement même si vous savez que rien ne dure éternellement.

Cette chanson semble destinée à Louise Post, son petit "cruch" d'amour de l'époque. Autre possibilité pour cette chanson c'est qu'en fait elle relate les débuts de sa relation avec Jennifer mais là encore rien n'est confirmé. Ce qu'on sait par contre c'est qu'Everlong fera passer un cap au groupe et permettra à Dave Grohl de s'accrocher et de continuer son histoire fabuleuse avec le Rock. 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog