Pour finir la semaine 202

Au détour des années 70, un jeune auteur compositeur donne un grand coup de tatane à la "variétoche" hexagonale, héritée de la décennie précédente. C'est que le jeune homme vient de réaliser les deux premiers albums de son amoureuse Véronique Sanson dont la qualité explose définitivement nos bons vieux hits parades. Seulement voilà, du jour au lendemain la fiancée part rejoindre Stephen Stills aux Etats-Unis pour vivre une relation, selon la formule consacrée : sexe, drogue et rock'n'roll.

C'est à cette époque que Michel Berger écrit un refrain, une chanson inachevée qui attendra un peu dans son tiroir. Depuis, ce message personnel, grâce au nombre de ses reprises, est devenu universel. Bien que ce Message Personnel soit du genre bien plombant, il reste néanmoins une des plus belles mélodies de Michel Berger.

Michel Berger, anéanti par le départ de Véronique Sanson confie le soin de terminer la chanson à Françoise Hardy qui vient de donner naissance à Thomas et dont on connait sa relation chaotique avec Jacques Dutronc. Berger a la bonne idée aussi de lui demander d'écrire le texte récité sur l'intro, ce texte qui traduit parfaitement, cette relation que Françoise Hardy vivait à l'époque avec son époux invisible et volage.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog