Pour bien commencer la semaine...

Plus qu'un simple tube, L'Hymne à l'amour est avant tout une déclaration de tendresse d'Edith Piaf à l'homme qu'elle aime. En 1948, elle rencontre Marcel Cerdan lors d'un concert à New York alors qu'elle a entrepris une tournée aux Etats-Unis. Le coup de foudre est immédiat et les amants affichent leur relation, malgré le fait que le boxeur soit marié et père de deux enfants. De cette union, la Môme imaginera L'Hymne à l'amour, une chanson totalement inspirée de son dévouement au Bombardier marocain.

L'histoire d'amour funeste d'Edith Piaf et Marcel Cerdan a fait le tour du monde. Le 14 septembre 1949, la Môme interprète pour la première fois L'Hymne à l'amour devant le public new-yorkais du cabaret Versailles. Le 28 octobre de la même année, alors qu'elle avait supplié le boxeur de la rejoindre en Amérique du Nord, l'avion de Marcel Cerdan s'écrase dans les Açores. Plus tard, lorsqu'Edith piaf enregistre la chanson en studio, elle conserve symboliquement les paroles "si un jour la vie t'arrache à moi, si tu meurs, que tu sois loin de moi". Tragiquement prémonitoire, la chanson mentionne aussi l'incapacité de la chanteuse à surmonter la disparition de l'homme de sa vie. Les paroles "car moi je mourrais aussi" prennent tout leur sens lorsque, rongée par le chagrin et la culpabilité, Edith Piaf se réfugie dans la morphine et l'alcool. Démarre alors un lent cycle d'allers et retours entre les cures de désintoxication et la dépression. Les substances et la tristesse auront raison de la chanteuse qui s'éteindra le 10 octobre 1963 à Grasse.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog