Sharif don't like it

  • Juthova

Enregistrée aux débuts de la guerre Iran-Irak, Rock the Casbah est un hymne joyeux et profondément pacifiste. Ses paroles ont été écrites par le groupe en réaction à l'interdiction d'écouter du rock en Iran prononcée par l'Ayatollah Khomeini et relatent une révolte imaginaire durant laquelle les habitants bravent l'interdiction en se rendant à un concert des Clash et en "ébranlant la casbah".

Même si il n'est pas fait référence directement à l'Iran dans les paroles, le clip de la chanson multiplie les références au pays islamiste : le groupe joue devant un puit de pétrole, déguisé en soldats, et le fil rouge du clip est l'équipée sauvage d'un Arabe vêtu d'une djellaba et d'un Juif portant le chapeau noir traditionnel qui le prend en stop à bord d'une rutilante américaine lancée à toute vitesse sur des routes désertes. Sortie quelques années avant la première Intifada, Rock the Casbah se lit donc comme un hymne à la fraternité sur fond de rock.

Coté anecdote : L'armée américaine l'a utilisé comme cri de ralliement lorsqu'elle a envahi l'Irak en 1991. Lors de l'opération Desert Storm, Joe Strummer était furieux que la chanson soit l'une des plus demandées à la radio américaine en raison du malentendu selon lequel il s'agissait d'un sentiment anti Irak (un destin similaire est arrivé à Killing An Arab des Cure). Par la suite et tout aussi consternant, la chanson a été l'une des nombreuses bannies de la radio américaine après les attentats du 11 septembre parce que Clear Channel l'a jugée inappropriée.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog