Bueno pa' gozar mulata...

Oye Como Va, l'une des chansons de "jazz latin" les plus célèbres de tous les temps, a été écrite par Tito Puente dès 1956. Cependant, elle a été enregistrée pour la première fois en 1962, lorsqu'elle a été incluse sur l'album El Rey Bravo qui fait référence à son surnom populaire de Roi du mambo.

Tito Puente, originaire de New York et d'origine portoricaine, a été l'une des forces majeures du développement de la salsa et l'un des musiciens les plus polyvalent se spécialisant dans les percussions. Oye Como Va reste sa chanson la plus populaire et deviendra finalement sa chanson signature.

Le texte, au-delà de son apparente légèreté - l'auteur invite les danseurs inexpérimentés à se laisser guider par la musique au rythme facile et entraînant - constitue une intéressante illustration de l'histoire de la musique latine aux Etats-Unis. Beaucoup de danses de loisirs inventés en Amérique du nord au cours des 60 dernières années - Mambo, Cha cha cha, et plus récemment Salsa - sont en effet directement dérivées des rythmes traditionnels afro-caraïbes, simplifiés et adaptés aux goûts et aux possibilités corporelles du public local. Et c'est exactement cette transformation qui est décrite dans les paroles de la chanson de Tito Puente.

Huit ans plus tard, Carlos Santana reprend cette chanson sur l'album Abraxas et en fait un succès planétaire. A ce jour, on compte plus de 140 versions.

Coté anecdote : Tito Puente s'est très largement inspiré d'une chanson d'Israel Cachao Lopez, contrebassiste et musicien cubain de génie. Cette chanson c'est Chanchullo (Magouille en français). Elle a été composé par le cubain en 1937 et s'appelait d'abord Rareza de Meliton.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog