Lana Rebel : Black Dog

Black Dog

   Depuis le début de l'année 71, Led Zeppelin est à Headley Grange, un studio d'enregistrement construit dans un manoir, dans la campagne du Hampshire au sud de Londres. Le groupe travaille sur leur 4ème album (qui deviendra rapidement le plus fameux du groupe). Pour le morceau d'ouverture c'est le bassiste du groupe John Paul Jones qui, inspiré par des arrangements de l'album Electric Mud du bluesman Muddy Waters,  va trouver la célèbre ligne de basse. Cette dernière est transposée pour la guitare et devient l'introduction d'une nouvelle chanson. Celle ci sera intitulée Black Dog en référence à un chien noir, un labrador, qui va et vient dans le studio. Mais les paroles écrites par Robert Plant ne parlent pas du tout du clébard, elles sont même plutot assez sexuelles (70's oblige). Black Dog traite donc du désir et des pulsions de l'homme face à la femme pour faire soft.

Et c'est lors d'un tribute pour Led Zep que Lana Rebel, jeune artiste folk  et country de Portland, va proposer cette sublime revisite .
 

Hey,hey mama,said,the way you move
Gon' make you sweat, gon' make you groove.

 

JR 29/10/2010 19:54



Pour une reprise, c'est une sacrée belle revisitation ! J'adore cette métamorphose de la voix et du tempo où l'on entend l'original par réminiscence. Je ne connaissais pas cette jeune Rebel. Du
coup, je suis allé faire un tour de ci de là, et je l'ai trouvée reprenant
Neil Young tout en jouant du violon.


Décidément, après la talentueuse Antonia-Alexia Georgiew, c'est le jour des jolies
violonistes !






Juthova 01/11/2010 20:30



Pour info, cette version fait parti d'un double album hommage au groupe mythique  http://From the land of the ice and snow - The songs of Led Zeppelin qui
vient tout juste de sortir.



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog