Original mais pas l'original #178

  • Juthova
  • covermix

Killing in the name 2C’est l’histoire de six lignes. Six petites lignes et seize fois le même juron pour la version non censurée. Un hurlement. Une tirade en forme d’insulte lancée contre les maladies de la société américaine.

La maladie principale, c’est le racisme et c’est la multiplication des actes racistes au sein de la police qui est à la base de Killing In The Name, titre emblématique des Californiens de Rage Against The Machine.

Rap et metal obligent, ces lignes sont répétées sauvagement, directement, hypnotiquement, comme autant de slogans. Le premier couplet , Some of those that work forces, are the same that burn crosses, est déjà sans appel : ceux qui sont de côté de la force, de la loi, sont les mêmes qui brûlent des croix.

Pour le second couplet, on remet une louche : the chosen whites, ce sont les blancs élus. Et ils ont tous les droits, dont celui de tuer, puisqu’ils portent un badge. Une situation injuste qui n’appelle qu’une seule réaction : l’insoumission.

Fuck you, I won’t do what you tell me.


Le 1er plus doux que l’originale (et ceci est un euphémisme).

 

Le 2ème avec un p'tit air rétro.

 

Le 3ème quand l'électro s'invite...

 

Le 4ème en mode jazzy.

 

Le 5ème In the name of the Bontempi.

 

Le 6ème le plus festif.

 

Bonus : A cappella

AerynSun 05/05/2014 20:41


Quel coup bas?  Et puis là rien à voir, c'est Gainsbourg, c'est Noir déz... 


Et puis pour la pression, voir que tout le monde trouvait alors que j'étais encore à me dire "mais je connais pourtant... "ça aide pas... 


Par contre, la soirée ReggaeSka Dub, je pense que je vais même pas essayer...


Pour l'hospitalisation, c'était juste pour la journée mais un peu stressée quand même

AerynSun 03/05/2014 20:12


PS: c'était sympa la partie sur Blindsor. Certains sont vraiment très forts!!


Après perso, je suis fière de pas avoir reconnu Régine aux 1ères notes....


Le plus dur pour moi ça a quand même été de taper vite et bien. Surtout avec la pression de la concurrence.


Mais je suis contente de mes scores. 


Et j'ai bien aimé.


J'ai juste dû partir tôt parce que hospitalisée vendredi alors pas couchée trop tard.


La prochaine soirée spéciale, je pense que je réessaierai (enfin sauf si le thème c'est du style les grandes heures de l'accordéon ou Régine ou tout autre univers inconnu... )

Juthova 04/05/2014 21:38



Oh le coup bas.......


http://youtu.be/ILB17uWiWX0


trop rapide et trop de pression. je commencais juste a ecrire le titre de la chanson que les 30 secondes etaient deja passées....


Et je dois reconnaitre que tu t'es bien débrouillée (mieux que moi en tous cas).


"hospitalisée vendredi" ? j'espère que c'est pas trop grave.


A bientot Aeryn


 



AerynSun 03/05/2014 20:05


Comment que je kiffe trop cette chanson... (dsl, immersion djeuns cette après-m', j'ai pas encore retrouvé tout mon vocabulaire ).


J'étais contente de retrouver MA chanson au head-banging obligatoire (je peux pas m'en empêcher). Mon cri d'insoumission préféré.


Mais alors là...


La version cool, j'ai pas pu aller au bout, trop cool (of course)


La rétro, ça passe


L'électro, bof


La jazzy, presque écoutable... mais non


La Bontempi, c'est un ovni...


La festive... même si le terme festif est un peu antinoimique (ça y est je retrouve des mots...) avec le thème de
cette chanson. Et le coté celtique du violon derrière (que j'adore dans un autre contexte) me paraît déplacé ici. Bref j'aime pas.


Celle a cappella, pas assez énervée, malgré les efforts du lead (mais sa voix n'est pas celle de La Rocha).


En résumé, Long Live RATM!


Fuck You I won't do what you tell me!!!

Juthova 04/05/2014 21:33



Suis assez d'accord avec toi (sauf pour la festive qui choque un peu au debut avec le violon mais qui finit très bien). et c'est vrai que j'ai voulu éviter les classiques style richard cheese, la
maison tellier,...


Mais rien ne vaut l'original sur ce coup la !!!



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog