Sur le plasma #6


   France, début des années 70.
Lucie, une petite fille de dix ans, disparue quelques mois plus tôt, est retrouvée errant sur la route. Son corps maltraité ne porte aucune trace d'agression sexuelle. Les raisons de son enlèvement restent mystérieuses.
Traumatisée, mutique, elle est placée dans un hôpital où elle se lie d'amitié avec Anna, une fille de son âge.
15 ans plus tard.
On sonne à la porte d'une famille ordinaire. Le père ouvre et se retrouve face à Lucie, armée d'un fusil de chasse. Persuadée d'avoir retrouvé ses bourreaux, elle tire.

Avant même d'être un film de genre, Martyrs constitue une expérience émotionnelle, sensorielle et spirituelle intense. Le film détourne systématiquement tous les codes, jusqu'à les sublimer. Martyrs ne fait pas dans la demi-mesure, c'est un film violent et dérangeant. Même s'il souffre de quelques longueurs (à l'instar de Saint Ange), l'histoire est prenante et l'interprétation des 2 actrices principales est criante de vérité. A conseiller, mais pour un public très avertis.




Note de la Reprise Musicale: 6/6
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog