Zak Laughed : The end has no end


     Ce gamin a beau n’avoir que 15 ans, Dylan et le Velvet Underground n’ont déjà plus de secret pour lui.  Né une guitare dans les mains, Zak Laughed, amusante traduction de Zacharie, son nom à la ville et au lycée, est en train aujourd’hui de s’affirmer et vient de sortir un très attendu premier album, encensé par la critique.
Casquette de gavroche vissée sur la tête, guitare ou ukulélé à la main et voix aux antipodes de celles de ses idoles (pour l'instant), le jeune clermontois écrit ses propres chansons, les pose sur des mélodies folk inspirées et parcourt les scènes de sa région, où il est déjà une célébrité ! 
D'ailleurs le garçon s’est déjà octroyé la victoire du prestigieux concours du label anglais Rough Trade (Adam Green, Arcade Fire, The Libertines,…) qui consistait à reprendre un morceau de leur catalogue.
Zak a choisi « The end has no end » des Strokes et bingo !  Il rafle la victoire et verra son enregistrement sortir en single sur le label anglais.




Leslie Barsonsec 04/10/2009 11:28


J'ai entendu parler de lui mercredi dernier sur Inter... M'a l'air prometteur ce môme ! Go ahead man !


Juthova 06/10/2009 22:57


en tout cas , il s'est pas trompé  en reprennant ce standard des strokes. A suivre le bonhomme.


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog